La gestion de stock

Accueil / Blog / La gestion de stock
La gestion de stock

Le 16/08/2021 par Aymeric DÉGARDIN - ACCEE Création et Pilotage d'Entreprises

Alerte Email

LA GESTION DE STOCK

 

Pour tout entrepreneur qui ne vend pas que du service, le stock est une nécessité pour faire soit de la fabrication, soit du négoce (revente sans transformation). Au-delà de la valeur faciale d'achat, le stock a un coût qui intègre plusieurs facteurs qui n'apparaissent pas toujours aux yeux du chef d'entreprise : temps de manutention (et le temps c'est de l'argent !), investissement et entretien des moyens de manutention, coût de la surface de stockage, coût de l'argent immobilisé, perte dues à divers dépréciations (avarie, nouvelle technologie, péremption, ...), coût du stock de sécurité, cout de rupture de stock (et si l'atelier ne peut plus produire, qui paye le personnel ?), respect de règles (chaîne du froid par exemple).....

 

La gestion de son stock ne doit donc pas s'improviser, car elle est essentielle pour le bon fonctionnement de l'entreprise (respect des délais de livraison, des temps de fabrication, ...) et donc pour la bonne santé financière de l'entreprise (voir le Besoin en Fonds de Roulement).

 

Rappel sur les types de produits stockables :

  • Matière première : nécessaire pour transformation,
  • Composant : pièce entrant dans la composition d'un produit fini, sans transformation, produit fini
  • Produit semi- fini : produits ayant déjà subi certaines transformations, mais qui en nécessitent d'autres avant d'être prêts à l'usage. Ils peuvent être vendus à d'autres fabricants ou transférés à des sous-traitants pour subir des transformations complémentaires
  • Produits finis : article qui, après transformation, fabrication ou construction, est prêt à être vendu
  • Marchandise : produit (matières premières, produit fini, denrée) susceptible d'être achetée ou vendue, en gros, semi-gros ou au détail. On parle alors de négoce

 

Les grands modes de gestion des stocks

  

  1. Le juste à temps :

Le juste à temps, où encore appelé " flux tendu ", est le principe d'avoir le minium de stock en permanence pour assurer et ne manquer aucune vente. Il demande une gestion de la chaine logistique sans faille, réactive, avec de la proximité. Il faut avoir des prévisions de vente fiables, un stock de sécurité calculé finement, et des fournisseurs sans faille en délai et qualité, souvent avec des contrats logistiques bien ficelés pour éviter les surprises

 

  1. Le stock calendaire :

Stock qui arrive avec une date d'arrivage et des volumes (limités) fixes et connus en avance, type opération commerciale, collection, modèle one shot série limité. Au-delà de sa capacité commerciale pour être sûr de vendre ce que l'on achète, il faut anticipe les invendus qui peuvent immobiliser de la trésorerie inutilement, quitte à le revendre sans marge, ou à perte (effet de mode par exemple

 

  1. Le drop shipping :

La vente en directe fournisseur, typique de l'achat en ligne. En fait on vend ce que l'on ne possède pas vendre ce qu'on ne possède pas ". le vendeur est  donc un intermédiaire entre le client (demandeur, acheteur, etc.) et le fournisseur (usine, grossiste, revendeur, etc.), qui en droit français endosse toute la responsabilité de la transaction, sans maitriser les stocks et la qualité du fournisseur !

 

  1. Le FIFO :

Le FIFO ou First In First Out (premier entré, premier sorti) : je vends le produit stocké depuis le plus longtemps, ce qui est normalement la règle, mais typique des produits alimentaires. Cela permet de limiter les effets de péremption et d'obsolescence, mais nécessite une gestion rigoureuse et une organisation pointue. En effet, comment s'assurer que le carton le plus ancien qui est au fond de l'étagère sera bien celui qui sera sorti en premier lors de la vente ?

Le contraire du FIFO et le LIFO, ou Last In First Out (dernier entré, premier sorti) est bien plus facile à gérer pour un magasinier, mais les risque de perte et de dépréciation sont bien plus grands.

 

  1. Le Type ABC :

ABC sert à catégoriser le type de temps de rotation, où les habitudes d'achat-vente du produit.

  • A : les produits qui se vendent le mieux  (80%) dont il ne faut pas manquer,
  • B : ventes moyennes (15%) rupture de stock courte acceptable,
  • C : à avoir si nécessaire (5% des ventes) , produit pouvant être uniquement sur commande ou pas.

 

La problématique se situe sur la disponibilité du produit A. il vaut mieux avoir plusieurs fournisseurs avec des qualités équivalentes, avoir toujours de la place pour le stocker, des délais maitrisés de livraison, et bien cibler les besoins / habitudes d'achats des clients.

Veillez quand même à ce que les produits les plus vendus soit aussi les plus rentables, sinon, quel intérêt de stocker des produits qui certes font du volume, mais ne rapportent pas grand-chose ?

  

En conclusion, la gestion de stock ne s'improvise pas. Elle concerne tous les acteurs de la chaine logistique : le service commercial (pour les prévision de vente), le service achat (pour les négociations prix, délais, stock tampons), le service qualité (définition de ce qui est acceptable de ce qui ne l'est pas), service logistique (approvisionnement, magasin), fournisseurs, transporteurs. Elle peut subir des réglementations parfois très contraignante selon la nature de votre business (marchandises dangereuses, alimentaires, ...). Il faut donc avoir tout anticipé, choisi la meilleur stratégie selon les objectifs de l'entreprise, et suivre régulièrement des indicateurs de performance.

 

Pour toute question, n'hésitez pas à vous faire conseiller et accompagner sur ce sujet primordial dans le cadre de votre pilotage d'entreprise.

 


Extraits de nos mentions légales : Toute reproduction, représentation, modification, publication, adaptation de tout ou partie des éléments du site, quel que soit le moyen ou le procédé utilisé, est interdite, sauf autorisation écrite préalable de ACCEE

Toute exploitation non autorisée du site ou de l'un quelconque des éléments qu'il contient sera considérée comme constitutive d'une contrefaçon et poursuivie conformément aux dispositions des articles L.335-2 et suivants du Code de Propriété Intellectuelle. 

Cet article, rédigé par Aymeric Dégardin, avec la participation de Cyrille Michel, est fait pour votre information, et a été vérifié à la date de rédaction en date du 17/01/2020. Nous invitons les lecteurs à vérifier la législation applicable en vigueur préalablement à toute action et/ou prise de décision.


#Trésorerie #stock #accompagnement #rentabilité #Pilotageentreprise #accee #gestion #TPE #rentabilité